Le commissaire aux langues officielles recommande au gouvernement de prioriser le développement de la petite enfance dans les communautés francophones

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Gatineau, le 3 octobre 2016 – Le manque de ressources, la pénurie du personnel de centres de la petite enfance et la fragmentation des services sont quelques-unes des lacunes qui minent le développement de la petite enfance dans les communautés francophones en situation minoritaire, selon un rapport publié aujourd’hui par le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser.

« Le développement de la petite enfance est crucial pour la vitalité des communautés francophones », a indiqué M. Fraser. « Des services accessibles et de qualité aident non seulement les parents francophones à transmettre leur langue à leurs enfants, mais ils favorisent leur transition vers l’école de langue française et le développement d’un sentiment d’appartenance à la communauté.  »

Le rapport, intitulé La petite enfance : vecteur de vitalité des communautés francophones en situation minoritaire, dresse un portrait des enjeux liés au développement de la petite enfance, un domaine particulièrement important pour la vitalité des communautés francophones.

M. Fraser souhaite que le gouvernement fédéral finance des initiatives appuyant la petite enfance dans son prochain plan pour les langues officielles.

« L’inclusion de la petite enfance dans le plan sur les langues officielles permettrait de faire face aux défis énoncés dans mon rapport. Un investissement suffisant, stable et continu dans le développement de la petite enfance aura un effet significatif sur les communautés de langue française dans toutes les régions du pays », a ajouté le commissaire.

M. Fraser a émis, dans ce rapport, quatre recommandations adressées à la ministre de Patrimoine canadien et au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social.

-30-

 

Pour obtenir de plus amples renseignements ou prendre rendez-vous pour une entrevue avec le commissaire, veuillez communiquer avec :

Nelson Kalil
Gestionnaire, Communications stratégiques et relations avec les médias
Commissariat aux langues officielles
Téléphone : 819-420-4714
Sans frais : 1-877-996-6368
Cellulaire : 613-324-0999
Courriel : nelson.kalil@clo-ocol.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook
 
Recommandation 1

Le commissaire aux langues officielles recommande à la ministre du Patrimoine canadien et au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social de consulter les communautés francophones en situation minoritaire ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux en vue de prévoir dans le prochain plan sur les langues officielles un investissement suffisant, stable et continu dans le développement de la petite enfance au sein de ces communautés.

 
Recommandation 2

Le commissaire aux langues officielles recommande au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social d’inclure les communautés francophones en situation minoritaire dans les consultations prévues sur l’élaboration du cadre national pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, et d’intégrer une composante francophone à ce cadre.

 
Recommandation 3

Le commissaire aux langues officielles recommande au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social de mettre en place, en collaboration avec les communautés francophones en situation minoritaire et les institutions fédérales pertinentes, telles que le ministère du Patrimoine canadien et l’Agence de la santé publique du Canada, une initiative nationale de sensibilisation à l’intention des parents et des fournisseurs de services à l’égard du développement de la petite enfance au sein de ces communautés.

 
Recommandation 4

Le commissaire aux langues officielles recommande à la ministre du Patrimoine canadien et au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social de rendre compte, d’ici le 31 mars 2018, du travail réalisé pour donner suite aux recommandations qui leur sont respectivement adressées.